Moins dépendre de l’avion

Alors, train ou avion? Les étudiants fribourgeois qui ont lancé une pétition lundi ont choisi leur camp: ils veulent bannir les déplacements aériens pour les voyages d’études. Le monde académique se mobilise aussi afin de réduire sa facture carbonique, même s’il ne fait pas autant de bruit que la relève qui est descendue vendredi dernier dans les rues du pays. Poste le plus gourmand en CO2, les voyages professionnels sont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion