Lecteurs

La différence entre l’homme et César

Matteo Campagnolo commente le vote de soutien que le conseiller d’Etat Pierre Maudet a obtenu de la part de son parti.
Politique

Pierre Maudet a gagné son pari. Alors que toutes les instances de son parti lui indiquaient comme seul choix politiquement viable la démission, il a obtenu au vote une courte majorité en sa faveur.

La première victime de ce vote sera le parti même, et seul l’avenir montrera, à moyen et long terme, si M. Maudet a vraiment fait jouer le bon ressort en sa faveur.

Une chose paraît évidente. Ceux qui lui demandaient de démissionner, demandaient à l’homme politique de le faire. C’était la demande adressée par des politiciens à un politicien. Car on sait depuis César au moins que la femme de César doit être au-dessus de tout soupçon, même si son mari lui-même la considère comme innocente et la meilleure des épouses. Ceux qui l’ont défendu, ont défendu l’homme, pour de multiples raisons, personnelles, sentimentales, etc. Il y a toujours des motifs pour défendre un homme…

Ils n’ont pas su faire la différence entre l’homme et César.

Matteo Campagnolo,
Genève

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Politique

Connexion