Suisse

«Il faut renforcer l’aide à la presse»

Quatre parlementaires volent au secours des journaux et envisagent de nouvelles formes de soutien.
«Il faut renforcer l’aide à la presse»
En mars 2018, Olivier Feller était monté au front pour soutenir les journalistes de l’Agence télégraphique suisse (ATS) après des licenciements. KEYSTONE
aide à la presse

La presse écrite traverse une crise sans précédent en Suisse comme un peu partout dans le monde. Quatre parlementaires de partis différents demandent de modifier la Constitution fédérale. Il y a là le sénateur ­Filippo Lombardi (pdc, TI) et les conseillers nationaux Matthias Aebischer (ps, BE), Bernhard Guhl (pbd, AG) et Olivier Feller (plr, VD). «Le débat sur l’aide à la presse ne progresse pas, il recule même, parce que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion