Livres

Vaste comme le monde

Paris en 1900 et la flamboyante Aileen, journaliste émancipée, forment le cœur brûlant de La Toile du monde, dernier roman d’Antonin Varenne
Brouillon auto 102
littérature française

Le Paris de 1900 se prépare au nouveau siècle avec optimisme, accueillant l’Exposition universelle et ses inventions multiples. Venue couvrir l’événement, l’Américaine Aileen Bowman signe des chroniques brûlantes dans La Fronde, premier journal féministe au monde: elle y fait parler la capitale à la première personne, demi-mondaine qui se donne aux puissants, étincelante et lascive, en pleine métamorphose entre les galeries de son métro, ses bordels prisés par les artistes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion