Genève

La Syrie fait les affaires de Manotel

Le groupe Manotel, cité dans l’affaire Maudet, a hébergé des délégations dans le cadre de pourparlers de paix. Un retour d’ascenseur? Non, la décision a été prise au niveau fédéral.
La Syrie fait les affaires de Manotel
L’hôtel N’vY aux Pâquis à Genève, propriété du groupe Manotel. JPDS
Affaire Maudet

Début novembre, les bureaux genevois de Manotel étaient perquisitionnés par les deux premiers procureurs, Yves Bertossa et Stéphane Grodecki, en lien avec la procédure pénale visant Pierre Maudet pour acceptation d’un avantage dans le cadre de son voyage à Abu Dhabi. Dans la foulée, la Tribune de Genève révélait que le groupe hôtelier aurait versé 105 000 francs au conseiller d’Etat PLR via deux associations, dont 25 000 francs auraient été rétrocédés

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion