Religions

Tariq Ramadan lâché par les siens?

Un important soutien du théologien suisse appelle à s’en désolidariser, au nom de la morale.
Tariq Ramadan lâché par les siens?
Manifestation de soutien à Tariq Ramadan, le 17 juillet à Genève. KEYSTONE
Affaire Ramadan

Une petite bombe vient d’exploser dans ce qu’on a appelé «l’affaire Tariq Ramadan». Le Qatari Mohamed El-Moctar El-Shinqiti, éminent soutien du théologien suisse, invitait fin novembre les musulmans à «cesser de défendre» celui-ci «au nom de l’islam.» Publié sur le site d’Al-Jazeera, puis diffusé dans l’espace anglophone et francophone, cet appel est interprété par le rédacteur en chef du site Oumma.com comme un «coup terrible». Mis en examen pour trois

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion