Solidarité

Chevron: le droit contre les droits

La pétrolière Chevron s’est appuyée sur un traité commercial afin de casser sa condamnation pour pollution en Equateur. Pour l’avocat des victimes, cette affaire symbolise l’impunité des transnationales.
Le droit contre les droits
Des centaines de fosses d’hydrocarbures comme celle-ci suintent à travers l’Amazonie équatorienne. La Cour d’arbitrage de La Haye a pourtant blanchi la compagnie Chevron et condamné l’Equateur à la dédommager pour avoir sali son image. DR
Multinationales

Plus de 80 000 tonnes de résidus pétroliers. L’héritage laissé par Texaco – aujourd’hui Chevron – tue chaque semaine à Lago Agrio. Dans le nord-est de l’Equateur, en jungle amazonienne, les communautés indigènes se battent depuis vingt-cinq ans pour contraindre la transnationale étasunienne à réparer les dommages causés par un quart de siècle d’exploitation pétrolière. En 2011, un tribunal équatorien l’avait condamnée à verser près de 10 milliards de dollars. Une Cour étasunienne, en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion