Histoire

Quand le sauveur devient pilleur

Alors que la présidentielle en RDC approche, le président sortant Joseph Kabila reste difficile à cerner.
Quand le sauveur devient pilleur
Au pouvoir depuis 2001, élu en 2006, Joseph Kabila a été réélu en 2011 (ici une vue de Kinshasa durant la campagne de 2011). Après de multiples atermoiements, le raïs a dû finalement renoncer à une nouvelle candidature pour la présidentielle prévue le 23 décembre prochain. KEYSTONE
RDC

Le 16 janvier 2001, le président Laurent-Désiré Kabila était assassiné par son garde du corps. Quatre ans plus tôt, en 1997, l’ancien révolutionnaire était parvenu à renverser le maréchal Mobutu, qui régnait depuis plus de 30 ans sur le Zaïre. Pourtant, Kabila ne va rester que quelques années à la tête du pays, rebaptisé par ses soins République démocratique du Congo (RDC). L’épithète «démocratique» ne manque pas d’ironie, puisque le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion