International

Le cavalier seul italien

Bruxelles ouvre une procédure contre Rome pour sa dérive budgétaire. Le spectre d’une crise ressurgit.
Le cavalier seul italien
Le premier ­ministre Giuseppe Conte entouré des leaders de la coalition, Luigi Di Maio (à g.) et Matteo Salvini (à d.), refusent de plier face à Bruxelles. KEYSTONE
Union européenne

«Avec notre gouvernement, la situation est en train de dégénérer et je veux être prête lorsque l’onde de choc de la nouvelle crise financière qui se prépare frappera le pays», lance Daniela. A l’image de nombre de ses compatriotes, cette habitante de Rome traduit l’angoisse des Italiens à l’heure où la Commission européenne a ouvert hier contre l’Italie une procédure d’infraction aux règles budgétaires communautaires. Dans la Ville éternelle, certains

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion