Suisse

Les mauvais calculs de La Poste

Les filiales vendent de la téléphonie mobile. A perte: 23 millions de francs ont été égarés en 2017.
Les mauvais calculs de La Poste
Les bureaux de poste vendent de la téléphonie mobile à perte. CÉDRIC VINCENSINI
Service public

Lorsque La Poste ferme des offices, c’est pour une raison: le déficit enregistré par l’unité Réseau postal année après année, sous l’effet de la baisse des envois et des transactions au guichet. C’est en tout cas l’argument avancé par le géant jaune pour justifier sa politique controversée. Mais les pertes du Réseau ne découlent pas que du service de base. Elles résultent aussi de la vente de produits «complémentaires», autres

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion