Vaud

«Nous avons besoin d’être autoritaires»

Après une deuxième descente de police, des arrestations et la saisie de drogue dans des locaux qu’ils occupent, les habitants du collectif Jean Dutoit remettent en question leur fonctionnement. Rencontre.
«Nous avons besoin d’être autoritaires»
L’ancien siège de Switcher au Mont-sur-Lausanne, occupé depuis fin septembre par le collectif Jean Dutoit. JEAN-BERNARD SIEBER/ARC
Migration

Le collectif Jean Dutoit a fait son mea culpa mardi par communiqué, après la saisie dans les locaux qu’il occupe de 2,5 kilos de cocaïne et la mise en détention préventive d’un occupant de la maison, soupçonné d’être l’organisateur du trafic. « Le collectif a échoué indéniablement au maintien des règles internes (qui interdisent aux habitants d’utiliser la maison pour le trafic de stupéfiant, ndlr)», écrivait-il. Mercredi, deux habitants, originaires

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion