Vaud

«Huitante francs, c’est beaucoup»

Les aides d’urgence aux étudiants font l’objet d’une votation à l’université de Lausanne.
Brouillon auto 89
Le batiment de l'Amphimax du campus de l'Universite de Lausanne (UNIL), à Lausanne-Dorigny. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)
Université

L’université de Lausanne est remuée cette semaine par un référendum universitaire. Les étudiants votent pour déterminer si le fonds de solidarité (FSE) de la Fédération des associations d’étudiant-e-s (FAE) destiné aux étudiants précaires doit ou non baisser de 580 à 500 francs. «Cinq cent quatre-vingts francs, c’est le montant de la taxe d’étude pour un semestre, explique Natalia Aravena, étudiante à l’université de Lausanne. Le paiement de cette taxe est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion