Solidarité

«Le projet sioniste est colonial»

Inventé par des chrétiens réformés à partir du XVIIe siècle, le sionisme a évolué d’une idée nationale à un projet colonial. L’historien Jacques Pous retrace ce processus dans un livre.
«Le projet sioniste est colonial» 1
Des jeunes Israéliens de la colonie juive d'Itamar, en Cisjordanie, se joignent à une marche de protestation contre un Etat palestinien. KEYSTONE AP Photo/Ariel Schalit
Israël-Palestine 

Histoire méconnue, ce sont les chrétiens qui sont à l’origine du sionisme, de l’idée du retour des Juifs en Palestine. «‘Le sionisme chrétien précède le sionisme juif moderne et, je crois, lui a permis d’exister’ ne craindra pas de dire Benyamin Netanyahou le 8 mars 2010 à l’occasion de la Night to honor Israel à Jérusalem», cite Jacques Pous, historien genevois d’adoption. L’écrivain consacre à ce sujet son dernier livre, paru

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion