Genève

«UBS est complice d’un crime»

Le collectif Breakfree Suisse a manifesté vendredi dans les locaux d’UBS pour exiger de la banque de retirer ses investissements de Chevron.
«UBS est complice d’un crime»
A l’intérieur, puis à l’extérieur de l’établissement, des discours ont été prononcés pour rappeler que les victimes de la pollution provoquée par les activités pétrolières de Chevron Texaco se comptent en dizaines de milliers. CVY
Environnement

Une cinquantaine de manifestants se sont rendus vendredi après-midi au siège d’UBS pour interpeller la banque sur sa responsabilité dans les affaires criminelles de Chevron en Equateur. Les investissements de la banque suisse dans l’entreprise transnationale s’élèveraient à plus d’un milliard de dollars. Condamnée dans un premier temps par la justice équatorienne – après vingt ans de procédure – à verser 9,5 milliards de dollars pour les dommages causés par

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion