Vaud

Opposants politiques menacés de renvoi

La Suisse s’apprête à renvoyer une famille de cinq Biélorusses qui s’opposent au régime.
Opposants politiques menacés de renvoi
L'activiste Dzmitry Toustsik s'est fait tirer dessus lors d'une manifestation en Biélorussie (ici des opposants à Alexandre Loukachenko lors de son élection à la présidence en 2015). KEYSTONE/ARCHIVES
Asile

«Si ces gens sont renvoyés, ce serait une violation de la Convention de Genève», s’indigne Michel Mitzicos, avocat de la famille Toustsik, déboutée par le Tribunal administratif fédéral. Le collectif Droit de rester, qui a déposé une pétition auprès du Grand Conseil, craint pour la vie de ces deux parents et de leurs trois filles en cas de retour forcé. «Si nous rentrons en Biélorussie, nous irons directement en prison,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion