Religions

L’Ukraine règne sur son orthodoxie

L’indépendance de l’Eglise ukrainienne est en marche. Moscou accuse Constantinople de mettre à mal le monde orthodoxe.
L’Ukraine règne sur son orthodoxie 1
Le patriarche de Constantinople à Moscou en 2010, aux côtés de Dmitry Medvedev, président du parti Russie unie, au centre, et du patriarche orthodoxe russe Kirill, à gauche. KEYSTONE
Ukraine

Après des mois de procédures et de tensions, le synode du patriarcat de Constantinople a reconnu l’indépendance de l’Eglise d’Ukraine à l’égard du patriarcat de Moscou. En Ukraine cohabitent actuellement deux Eglises orthodoxes – l’une rattachée à Moscou, l’autre au patriarcat de Kiev – dont l’indépendance n’était reconnue jusqu’ici par aucune Eglise orthodoxe. Cette décision historique prononcée le 11 octobre par le primat de Constantinople, Bartholomée, est d’une grande portée ecclésiale mais aussi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion