Musique

Si on percussionnait?

Le collectif genevois Eklektoprésente Heimspiel vendredi et samedi.
Brouillon auto 84
RAPHAELLE MUELLER
Genève

Les percussions du folklore suisse peuvent-elles entrer en résonance avec leurs homologues contemporains? Le collectif genevois Eklekto rebondit sur la question identitaire posée par la crise migratoire pour orchestrer, ce week-end à l’Alhambra, un grand match à domicile – Heimspiel. Avec d’un côté les hackbrett (cithare sur table), talerschwingen (bol chanteur appenzellois), cuillères schwytzoises et autre tambour bâlois. Et de l’autre les percussions de la création contemporaine – grosse caisse, caisse claire,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion