International

La CSU bavaroise redescend sur terre

Si le repli historique de la CSU était programmé lors du scrutin régional de dimanche en Bavière, le «parti frère» de la CDU d’Angela Merkel limite la casse. Les Verts se positionnent comme première force d’opposition.
Les partisans de la CSU sont quelque peu inquiets au moment de découvrir le revers cinglant qu'a essuyé leur formation. KEYSTONE
Allemagne

Malgré un score très moyen (37,3 %, contre près de 50% en 2013), c’est à la CSU (Union chrétienne-sociale), le plus puissant parti conservateur d’Allemagne, que reviendra le droit de conduire dans les prochains jours les tractations en vue de la formation d’une coalition pour gouverner la Bavière. En résumé, la terre a moins fortement tremblé que d’aucuns l’espéraient. Avec un taux de participation de 72,5%, les Bavarois ont indiqué

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion