Vaud

La réforme fiscale pèse sur Lausanne

La ville de Lausanne prévoit un déficit de 42 millions pour 2019. La RIE III alourdit l’exercice, mais la capitale vaudoise n’augmente pas les impôts.
La réforme fiscale pèse sur Lausanne
Pour Florence Germond, directrice des finances de la ville de Lausanne, le récent accord financier passé entre le canton et les communes «ne permet que d’amortir le choc de l’entrée en vigueur anticipée de la RIE III vaudoise». KEYSTONE/ARCHIVES
Lausanne 

C’est l’entrée en vigueur anticipée de la RIE III au 1er janvier 2019, voulue par le Conseil d’Etat, qui cause un manque à gagner fiscal de 41,8 millions pour l’imposition des sociétés. Le taux passe de 20,95% aujourd’hui à 13,79% dès janvier. Cependant, comme l’abolition des statuts spéciaux n’a pas encore eu lieu en raison de l’échec de la RIE III fédérale devant le peuple, plusieurs sociétés prolongent cet avantage jusqu’à ce que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion