Culture

Amoureux de son conservatoire

Le Conservatoire populaire de musique, danse et théâtre a baptisé sa saison «Mosaïque». Entretien avec Philippe Régana, nouveau directeur de l’institution.
Amoureux de son conservatoire
L’esprit du Conservatoire populaire? «Etre reconnu pour ce que l’on est et pas seulement pour ce que l’on fait», selon Philippe Régana. JPDS
Genève

Il est entré en fonction cet été avec la tâche délicate de succéder à Peter Minten. La disparition en mars dernier de cette figure humaniste et visionnaire a bouleversé la communauté éducative et musicale genevoise. Avec 4000 inscrits, le Conservatoire populaire de musique, danse et théâtre (CPMDT) est la plus grande école artistique du canton. Sa saison de spectacles s’ouvre ce jeudi avec Myla, un spectacle pour jeune public. Entretien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion