Religions

Une montre contre l’oubli

Alors que les survivants de la Shoah disparaissent peu à peu, une exposition s’intéresse à ces «objets transmissionnels» qui nourrissent la mémoire de leurs descendants.
Une montre contre l’oubli
Dania a reçu un petit éléphant, moulé avec les restes d’or que son grand-père, dentiste, récupérait. MICHEL BORZYKOWSKI
Exposition

Une femme qui brandit une alliance; un homme pensif penché sur une montre à gousset; une enfant souriante qui serre contre son cœur un grand vase bleu de Delft: ces trois photos font partie de l’exposition «Objets transmissionnels», qui raconte les liens multiples qu’entretiennent avec leur histoire des descendants de victimes de la Shoah et des enfants juifs cachés durant la Seconde guerre mondiale. Réalisée sous l’impulsion du Cercle Martin

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion