Troc à l’européenne avec l’Iran
Près de 120 sociétés européennes ont déjà coupé les ponts avec Téhéran (photo) depuis les sanctions américaines rétablies en août. KEYSTONE
International

Troc à l’européenne avec l’Iran

Les Européens ont annoncé la création d’un système de troc pour préserver leur commerce avec l’Iran.
Nucléaire iranien

L’Union européenne tient son plan B pour tenter de sauver l’accord sur le nucléaire iranien. Son nom? Le Special Purpose Vehicle, SPV pour les intimes. Cette bourse d’échanges doit permettre la poursuite du commerce entre Bruxelles et Téhéran, tout en contournant les sanctions américaines. Le projet a été annoncé conjointement lundi soir par Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie de l’UE, et Mohammad Javad Zarif, le ministre des Affaires étrangères

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion