Suisse

Le ministre des tables rondes passe la main

Industriel dans l’âme, Johann Schneider-Ammann, chef du Département de l’économie, a surtout cherché à ouvrir les marchés.
Le ministre des tables rondes passe la main
En janvier 2017 à Davos avec les ministres des pays sud-américains du Mercosur: déjà une histoire de table ronde. KEYSTONE/ARCHIVES
Conseil fédéral

Vice-président du Parti libéral-radical, le Genevois Christian Lüscher ne craint pas de donner dans le dithyrambe. «Johann Schneider-Ammann est le meilleur ministre de l’Economie de la planète, s’exclamait-il mardi. Notre économie n’a pas été entravée par une limitation excessive de la liberté entrepreneuriale. La Suisse a eu de la chance que ce grand industriel soit entré au Conseil fédéral.» > Lire aussi notre édito: Jeux convenus Si l’on y regarde de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion