Genève

Un plan d’urgence est demandé

Deux associations prient les autorités de prendre rapidement des mesures en faveur de la mobilité douce.
Un plan d’urgence est demandé
Cyclistes sur le pont du Mont-Blanc à Genève. KEYSTONE
Vélo

Le résultat de la votation de ce week-end a donné des ailes aux associations genevoises promouvant la mobilité douce. Deux d’entre elles, Pro Vélo et l’Association transports et environnement (ATE), demandent aux autorités, et en particulier au nouveau conseiller d’Etat en charge des infrastructures, Serge Dal Busco, de mettre rapidement en œuvre des mesures favorisant la petite reine. «La population s’est exprimée plusieurs fois. Nous avons les bases légales et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion