Un bracelet pour les conjoints violents

Le Conseil national met sous toit le renforcement de la protection des victimes de violence domestique.
Un bracelet pour les conjoints violents
En cas de violence domestique, tant l’auteur que la victime doivent porter un bracelet électronique. KEYSTONE
Violences conjugales

Les conseillers fédéraux ont tous eu une vie avant d’entrer en politique. Dans les années 1980, la cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) Simonetta Sommaruga a participé bénévolement au service de nuit de Solidarité Femmes à Fribourg. Cette expérience lui a été utile, mardi, au moment de défendre devant le Conseil national le renforcement des mesures de protection destinées aux victimes de violence domestique. Notamment pour contrer

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion