Solidarité

Des casseroles chinoises un peu plus propres

Après avoir mis la pression sur les détaillants suisses de casseroles chinoises, Solidar souligne que des améliorations ont été obtenues dans les conditions de travail des ouvriers. Mais un nouvel effort est demandé car le plus gros reste à faire.
Des casseroles chinoises un peu plus propres
Les chercheurs de China Labor Watch ont recensé pas moins de douze formes de violations des droits du travail chinois dans les usines fabriquant des casseroles vendues en Suisse. PUBLICDOMAINPICTURES/PHOTO PRETEXTE
Suisse

Ils se sont fait passer pour des ouvriers. Des chercheurs de l’organisation China Labor Watch, mandatés par l’ONG Solidar depuis la Suisse, ont vécu dans leur propre chair les conditions de travail «souvent catastrophiques» des usines chinoises. Leur constat est sans appel: si des progrès ont été faits depuis la première étude de l’ONG en 2016, le droit du travail n’est toujours pas respecté dans les fabriques de casseroles et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion