Genève

Conditions d’enseignement: le statu quo inquiète

La Fédération des enseignants genevois se dit inquiète des effectifs élevés, qui ne tiennent pas compte de l’intégration d’élèves à besoins éducatifs particuliers.
Conditions d’enseignement: le statu quo inquiète
La FEG relève que dans plusieurs autres cantons, les effectifs de classes accueillant des élèves à besoins éducatifs particuliers sont réduits afin de garantir un meilleur suivi de chacun. KEYSTONE
École

La Fédération des enseignants genevois (FEG) déplore que les moyens mis à disposition de l’Instruction publique (DIP) permettent uniquement de «maintenir un statu quo insatisfaisant». Dans un communiqué en réaction à la conférence de presse de rentrée d’Anne Emery-Torracinta, la cheffe du DIP, la FEG reconnaît que les conditions cadres sont globalement respectées cette année. Pour autant, l’ensemble des associations souligne «sa forte inquiétude quant à la baisse des prestations

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion