Livres

En quête de l’amour absolu

Serge Filippini imagine la rencontre entre André Breton et sa dernière maîtresse. Une variation insolite sur le motif amoureux qui lie le poète et sa muse, du point de vue féminin.
En quête de l’amour absolu
littérature française

En septembre 1966, Chance descend dans une auberge du village de Saint-Cirq-Lapopie, dans le Lot. Elle a quitté Paris et Virgile, le peintre qui partageait sa vie et qui vient de la violer. Le soir même, elle fait la connaissance du poète croate Radovan Ivsic, qui lui parle de la maison qu’André Breton possède à Saint-Cirq et où il séjourne en ce moment, malade. Ivsic donne à la jeune femme

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion