Livres

Portrait d’un insurgé

Dans Chien rouge, Philippe Ségur imagine un alter ego qui bouscule les conventions sociales au nom de sa passion, l’écriture.
Portrait d’un insurgé
littérature française

Les artistes meurent jeunes. C’est en tout cas ce que la mère de Peter Seurg a déclaré à son fils, dont la vocation, dès l’enfance, était de devenir un artiste. Le protagoniste du Chien rouge, le dernier roman de Philippe Ségur, a donc opté pour une carrière rassurante histoire de ne pas attrister ses parents en mourant trop tôt comme, entre autres, Vincent Van Gogh ou Kurt Cobain. Devenir son

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion