Suisse

Position ambiguë de la Suisse

L’exécutif fédéral ne prévoit pas de signer le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires, alors que le Conseil national a adopté une motion en faveur de l’adhésion de la Suisse à ce texte.
Position ambiguë de la Suisse
Le gouvernement suisse a annoncé ne pas prévoir de signer le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires. KEYSTONE-PRÉTEXTE
Nucléaire militaire

Le Conseil fédéral a annoncé mercredi ne pas prévoir, «à l’heure actuelle», de signer le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN). Ceci alors que le Conseil des Etats ne s’est pas encore prononcé sur une motion, adoptée en juin au National, prévoyant au contraire une adhésion de la Suisse à ce traité. En juillet 2017, le TIAN a été approuvé par l’Assemblée générale des Nations Unies par 122 pays

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion