Un seul groupe résiste à Tamedia

Il n’y aura bientôt plus que deux grands acteurs pour imprimer la majorité des titres de la presse quotidienne alémanique: le zurichois Tamedia et l’argovien AZ Medien. Ringier ferme son centre d’impression d’Adligenswil.

Tamedia imprime déjà de nombreux titres qui lui sont étrangers, comme la NZZ et son édition dominicale depuis mi-2016, et une partie du journal gratuit de Ringier Blick am Abend, qui permet de faire tourner les rotatives la journée. Mais son portfolio s’agrandit: invoquant la baisse, générale, des tirages de la presse, Ringier a décidé de stopper ses rotatives lucernoises fin 2018. Les imprimeries de Tamedia récupéreront donc Blick et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion