Les cultures «bio» ne sont pas exemptes de traitements

Le débat autour des avantages et inconvénients des cultures biologiques continue de faire florès.

Les cultures biologiques ne sont pas exemptes de traitements, se plaisent à rappeler les agriculteurs conventionnels. Plusieurs fongicides et insecticides «naturels» sont d’ailleurs en tête de liste des substances phytosanitaires les plus vendues en Suisse. A l’instar du soufre et de l’huile de paraffine. Les arboriculteurs et les viticulteurs ont déversé plus de 400 tonnes de soufre sur leurs cultures en 2016, pour lutter contre des champignons, tels que l’oïdium.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion