Économie

Les festivals au bord de l’asphyxie

La multiplication des manifestations estivales se répercute sur une hausse des cachets.
Les festivals au bord de l’asphyxie
La plupart des festivals fixent un seuil au-delà duquel ils refusent de délier les cordons de leur bourse. Même le grand Paléo, qui recevait NTM le samedi 21 juillet. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Culture

«Tout le monde veut lancer son propre festival», se lamente Daniel Donné, chef de Ticketcorner Romandie. «Ça tue le marché.» Le service de vente de billets dénombre cette année, en Suisse romande, 75 festivals de musique payants. S’ajoutent ceux qui ne recourent pas à Ticketcorner pour écouler leurs billets. Outre l’obligation pour le consommateur de faire un choix, cette saturation du marché porte une autre conséquence fâcheuse: la hausse des cachets des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion