Culture

«Roman d’école», l’imagination reine

Le projet d’écriture collective «Roman d’école» touche désormais des élèves de toute la Suisse. Retour sur une initiative qui cartonne.
«Roman d’école», l’imagination reine
Gerda Wurzenberger (à gauche) et Richard Reich ont mis en place le «Schulhausroman» en Suisse alémanique. Le pendant romand, «Roman d’école», existe depuis 2009. KEYSTONE
Education

On ne doit pas être super pour être un héros ou Les enfants disparus ne mentent pas: voilà les titres des livraisons n°109 et 110 des «romans d’école», œuvres collectives écrites par deux classes de l’école secondaire Dübendorf-Schwerzenbach (ZH), avec le soutien des auteurs alémaniques Maja Peter et Werner Rohner. L’écrivain Richard Reich et la gestionnaire en culture et lectrice Gerda Wurzenberger ont donné le feu vert pour le «bon

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion