Culture

La part d’innocence de Rufus Wainwright

Le flamboyant chanteur pop canado-étasunien fait pour la troisième fois une escale musicale dans les Alpes vaudoises, dans un cadre classique. Entretien.
La part d’innocence de Rufus Wainwright
L’auteur de somptueuses reprises dont «Hallelujah» de Leonard Cohen est aussi féru d’opéra. MATTHEW WELCH
Musique

On ne présente plus Rufus Wainwright: idole pop, compositeur polyvalent de chansons, de bandes originales cinématographiques et d’opéras à la veine orchestrale straussienne, membre surdoué d’une véritable dynastie de chanteurs folk – ses parents sont Loudon Wain­wright et Kate McGarrigle, et sa sœur Martha est également chanteuse. Le musicien se distingue avant tout par une créativité débordante, faisant feu de tout bois sur la scène internationale depuis bientôt trente ans, collaborant

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion