Suisse

La gauche freine le métro lucernois

Pour désengorger le centre-ville, une initiative communale bourgeoise propose une ligne souterraine.
La gauche freine le métro lucernois
A deux pas du pont de la Chapelle, les cars de touristes faisant halte sur la Schwanenplatz empestent le quotidien des Lucernois. KEYSTONE
Transports

Lucerne n’en peut plus. Victime de son attrait, la ville voit tous les jours affluer des dizaines, voire des centaines de cars de touristes. «Aux heures de pointe, ces derniers encombrent les voies de bus, notamment au niveau du Seebrücke (pont central, ndlr). Et c’est sans compter l’important trafic automobile au centre de la localité», s’alarme Marcel Sigrist, l’un des instigateurs d’un projet de métro. Un comité composé de représentants

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion