«Une culture niée»

Les autorités chinoises ont renforcé depuis 2016 la campagne de répression au Xinjiang contre les ­Ouïgours.

Ouïgours-Tibétains, même combat. Les deux ethnies sont écrasées par le rouleau compresseur chinois depuis 70 ans. Que ce soit au niveau démographique, économique ou culturel. Pékin étouffe d’une main les habitants et de l’autre, il s’empare des richesses d’une région géostratégique (pétrole, gaz, uranium…). «Au Xinjiang, il y a notamment des arrestations arbitraires, une négation de la culture ouïgoure avec des restrictions autour de la pratique religieuse», observe Séverine Arsène, sinologue

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion