Scène

Standing ovation à La Cité

Lausanne vit jusqu’à dimanche au rythme de son 47e festival d’été. La compagnie de danse congolaise Baninga a ouvert les feux mardi avec un spectacle coup-de-poing ovationné par le public. Aperçu.
Standing ovation à La Cité
En tee-shirt rouge, DeLaVallet Bidiefono et ses interprètes dans Monstres-On ne danse pas pour rien. Christophe Péan
Scène

Mardi en fin de journée, on arpentait les rues de la Cité, au cœur de Lausanne, qui déroule son festival d’été depuis pas loin d’un demi-siècle. On grimpe quelques marches depuis la place de la Riponne pour arriver sur la petite scène chaleureuse de l’Escapade, nichée entre quelques arbres – et flanquée à droite d’un écran géant, Coupe du monde oblige. Mais il n’est pas encore 20 heures, le match de demi-finale

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion