International

Peuls visés par la violence

Dans le centre du Mali, des dizaines de civils ont été tués, vraisemblablement en lien avec leur identité peule. L’Etat malien est mis en cause à l’heure des élections présidentielle.
Peuls visés par la violence
La Minusma, la force militaire internationale au Mali, est active depuis avril 2015. Sa mission est strictement encadrée et elle ne peut se substituer à l’armée ou à l’Etat maliens. KEYSTONE/PHOTO PRETEXTE
Mali

A l’heure où les différents candidats ont lancé leur campagne en vue de l’élection présidentielle du 29 juillet, la guerre antiterroriste pourrait dégénérer en conflit interethnique au Mali, en raison de manipulations. C’est du moins la crainte de nombreux habitants du pays à la suite d’un massacre commis le 23 juin dans le village de Koumaga, au centre du pays. Selon l’association peule Tabital Pulaaku, citée par Radio France internationale (RFI),

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion