Vaud

Le Conseil d’Etat veut limiter le glyphosate

Le gouvernement vaudois veut tester des méthodes de désherbage alternatives afin de renoncer dès 2022 à l’utilisation de cette substance sur ses domaines viticoles, agricoles et arboricoles.
Le Conseil d’Etat veut limiter le glyphosate
Le Conseil d’Etat veut assumer ses responsabilités environnementales et sanitaires en s’appuyant sur le principe de précaution et son devoir d’exemplarité. KEYSTONE/PHOTO PRETEXTE
Environnement

Bien que le Conseil fédéral renonce à interdire le glyphosate, le Conseil d’Etat vaudois veut limiter son utilisation sur le territoire cantonal. Tous les domaines viticoles, agricoles et arboricoles de l’Etat devront renoncer totalement à cette substance dès 2022. Le Conseil d’Etat entend assumer ses responsabilités environnementales et sanitaires en s’appuyant sur le principe de précaution et son devoir d’exemplarité. Il soumet dès lors au Grand Conseil un plan d’action

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion