Suisse

Des contrôles plus expéditifs

Ignazio Cassis a proposé de réduire le délai de huit jours imposé aux entreprises européennes pour annoncer les travailleurs détachés qu’elles envoient. Les cantons réagissent de façon nuancée.
Des contrôles plus expéditifs
Pour les syndicats, le délai de huit jours est à peine suffisant pour effectuer les Pour les syndicats, le délai de huit jours est à peine suffisant pour effectuer les contrôles nécessaires avant l’arrivée de travailleurs européens sur les chantiers suisses, comme ici à Fribourg en avril 2017. VINCENT MURITH/ARCHIVES
Libre circulation

Raccourcir le temps dévolu au contrôle, au risque de péjorer les conditions de travail? «C’est une position purement idéologique que de vouloir diminuer le délai pour annoncer les travailleurs détachés. Les gens qui proposent cela ne connaissent pas le terrain.» Le socialiste valaisan Blaise Carron, secrétaire syndical chez Unia, a du mal à avaler l’idée lancée par Ignazio Cassis, qui a fait grincer des dents à la mi-juin les milieux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion