International

Elan brisé vers L’Iran

Le président Rohani cherche un soutien à Berne, alors que les exportateurs suisses gèlent leurs activités.
Elan brisé vers L’Iran
Rencontre au sommet, le 27 février 2016, entre les présidents Johann Schneider-Ammann et Hassan Rohani. KEYSTONE
Nucléaire iranien

«Comme nous ne savons pas ce qui va se passer avec la rupture de l’accord, nous ne prendrons pas le moindre risque. Nous n’avons encore rien vendu en Iran et préférons attendre, car les perspectives sont faibles.» Gilbert Lile, directeur pour l’Europe de LNS SA, à Orvin, se heurte à une barrière psychologique depuis le 8 mai dernier. Ce jour-là, l’annonce du retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion