International

L’Union tente d’éviter le naufrage

Les Vingt-Huit songent à créer des «plateformes de débarquement» des migrants en dehors de l’UE.
L’Union tente d’éviter le naufrage
A son arrivée à Bruxelles, le (nouveau) premier ministre italien, Giuseppe Conte (à droite), accueilli par le président du Conseil européen Donald Tusk, a rappelé d’entrée que Rome attendait des engagements concrets de solidarité dans la politique migratoire. KEYSTONE
Crise migratoire

«J’espère que nous ferons ce que réclament les citoyens: arrêter les migrations (vers l’UE) et renvoyer les migrants qui sont déjà là.» Fidèle à son habitude, le premier ministre hongrois, Viktor Orban, ne s’est pas embarrassé de scrupules, jeudi, à son arrivée à un sommet européen qui devait virer à la foire d’empoigne entre les partisans d’une Europe forteresse et ceux d’une ouverture contrôlée des frontières de l’Union. En fin

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion