International

Un sursis pour Merkel

En conflit avec ses «alliés» bavarois, la chancelière veut une solution européenne à la crise migratoire.
Un sursis pour Merkel
Angela Merkel est engluée dans une guerre fratricide avec la CSU bavaroise, alliée de son parti, la CDU. Horst Seehofer, (à gauche) ministre (CSU) de l’Intérieur, monsieur «tolérance zéro» du gouvernement, montre les dents sur la question migratoire. KEYSTONE
Allemagne

Deux semaines pas plus. Soit jusqu’au sommet européen des 28 et 29 juin prochains, et «au plus tard jusqu’au 1er juillet pour avoir le temps de discuter du résultat avec Mme Merkel et la CDU», comme l’a ajouté lundi après-midi le chef des conservateurs bavarois (CSU) Horst Seehofer, à l’issue d’une longue réunion avec la direction de son parti à Munich. C’est donc le délai demandé et obtenu par la chancelière allemande pour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion