Suisse

Vingt mois pour propagande en faveur d’al-Qaïda

Un responsable du Conseil central islamique suisse est condamné pour propagande terroriste. Recours annoncé.
Vingt mois pour propagande en faveur d’al-Qaïda
Le vidéaste Naim Cherni, Qaasim Illi et Nicolas Blancho (de g. à dr.), devant le Tribunal pénal fédéral à Bellizone. Keystone
Terrorisme

Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a condamné vendredi le vidéaste du Conseil central islamique suisse (CCIS) à 20 mois de prison avec sursis. Il a été reconnu coupable de propagande pour l’organisation terroriste interdite al-Qaïda. Les deux autres responsables de l’organisation, Nicolas Blancho et Qaasim Illi, ont été acquittés – en raison d’une lacune formelle dans l’acte d’accusation. Le CCIS annonce un recours, tandis que le Ministère public de la Confédération

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion