La concurrence européenne

Swissmem, la faîtière de l’industrie des machines attire l’attention sur le côté stratégique de l’industrie d’armement made in Switzerland.

Ce relâchement de bride espéré du Conseil fédéral en matière d’exportations de matériel de guerre n’est bien sûr pas pour fâcher Swissmem, la faîtière de l’industrie suisse des machines. Elle le considère comme un réajustement nécessaire. «Il ne s’agit pas d’une flexibilisation», ajuste Ivo Zimmermann, porte-parole. «Mais il est important pour la Suisse d’être traitée selon les mêmes critères que ses concurrents de l’Union européenne concernant l’exportation de matériel de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion