International

L’affront fait à Merkel, la chancelière de l’ouverture

Réunis à Berlin, le chancelier autrichien et le ministre de l’Intérieur allemand ignorent Angela Merkel et militent pour une politique migratoire plus musclée.
L’affront fait à Merkel, la chancelière de l’ouverture
Angela Merkel refuse une solution qui pourrait envoyer les réfugiés dans une errance dangereuse. KEYSTONE
Migrants

C’est lors d’une visite berlinoise, et en présence du ministre de l’Intérieur allemand et chef des conservateurs bavarois (CSU) Horst Seehofer, que le chancelier autrichien Sebastian Kurz a salué hier l’apparition d’un «axe de ceux qui veulent agir» pour régler la crise migratoire qui secoue l’Europe depuis 2015. Les deux hommes ont évoqué un nouvel axe de coopération «Rome-Vienne-Berlin» en cours de constitution. A Rome, le ministre des Affaires étrangères

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion