Arts plastiques

Rasheed Araeen. Questions d’équilibre

Pionnier de l’art ­minimal géométrique, figure du post-­colonialisme, l’artiste pakistano-­britannique irradie le Mamco.
«C’est lorsque notre imagination s’immisce dans le quotidien que nous devenons des artistes.» JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Exposition

«Asseyez-vous un peu plus près…» Dans la bibliothèque du Mamco, Musée d’art moderne et contemporain de Genève, par respect autant que par souci de précision, Rasheed Araeen veut être certain de comprendre vos questions. Et répond d’un retentissant «I’m happy!» à la première, celle qui sollicite son avis sur l’accrochage de son travail dans l’institution, à découvrir tout l’été. On le comprend. Artiste pakistanais établi à Londres depuis 1964, monument

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion