Genève

Mobilité douce: appliquer la loi votée

Actif-trafic, ATE Genève et Pro Vélo Genève attirent l’attention sur le retard pris dans l’application de l’initiative «pour la mobilité douce».
Mobilité douce: appliquer la loi votée
La part modale du vélo est en stagnation à Genève depuis plusieurs années. KEYSTONE
Initiative

Les associations Actif-trafic, ATE Genève et Pro Vélo Genève ont adressé, il y a cinq jours, un courrier aux députés du Grand Conseil fraîchement renouvelé. Elles veulent les rendre attentifs au retard pris dans l’application de l’initiative «pour la mobilité douce», sept ans après son adoption par le peuple. Le texte prévoit la création d’un «plan directeur de la mobilité douce», dans un délai fixé à huit ans au plus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion