International

La droite identitaire en quête d’avenir

Les chefs de l’extrême droite réfléchissent aux présidentielles de 2022. Avec ou sans Marine Le Pen.
La droite identitaire en quête d’avenir
Marine Le Pen a annoncé vendredi, à Bron, près de Lyon, que le Front national s'appelle désormais "Rassemblement national." KEYSTONE
France

Branle-bas de combat à l’extrême droite. Le camp des «nationaux», comme l’appelle Marine Le Pen, a amorcé la semaine passée un grand chamboule-tout, voué à lui permettre de l’emporter aux élections présidentielles de 2022. A la man­œuvre, Marine Le Pen elle-même, qui, malgré son échec cuisant de 2017, estime n’avoir pas dit son dernier mot. La députée du Pas-de-Calais a lancé il y a quelques mois une grande opération «refondation», qui a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion